Voici mon nouveau blog chers amis

6 avril 2013

Non classé

Le défi du Coran

La littérature et la poésie ont été, dans toutes les cultures, les instruments de l’expression et de la créativité humaine. Le monde était témoin également d’un âge où la littérature et la poésie ont occupé une position avancée, semblable à celles dont jouissent de nos jours la science et la technologie. Les musulmans comme les non-Musulmans acceptent que Le Coran soit de la littérature Arabe par excellence, ou autrement dit, la meilleure littérature arabe. En effet, le Coran défie l’humanité dans les versets suivants :

Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques. Si vous n’y parvenez pas et, à coup sûr, vous n’y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu’alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles. [Le Coran 2:23-24] 1

Le défi du Coran, est de produire une simple Surah (chapitre) comme les Surahs qu’il contient. Le même défi est répété dans Le Coran à maintes reprises. Le défi de produire une Surah, dont la beauté, l’éloquence, la profondeur et la signification seront, au moins, quelque peu semblables aux Surahs du Coran, reste toujours ouvert.

Un homme raisonnable moderne, cependant, n’accepterait jamais un écrit religieux qui indique, dans la meilleure langue poétique, que le monde est plat. Cela revient au fait que nous vivons dans un âge, où la raison, la logique et la science humaines ont la supériorité. Peux sont ceux qui accepteraient la langue extraordinairement belle du Coran ‘, comme preuve de sa divine origine. N’importe quel écrit prétendant être une révélation divine doit également être acceptable par force de sa propre raison et logique.

Selon Albert Einstein, célèbre physicien et lauréat du prix Nobel, « La Science sans religion est boiteuse. La religion sans science est aveugle. » Etudions donc Le Coran, et analysons si Le Coran et la Science moderne sont compatibles ou pas?

Le Coran n’est pas un livre de science mais un livre de ‘signes’, c’est-à-dire des “ayats ». Il y a plus de six mille ‘signes’ dans Le Coran dont plus que mille d’entre eux ont affaire avec la science.

Nous savons tous que souvent, la Science prend un ‘demi-tour ‘. En ce livre j’ai considéré seulement les faits scientifiques établis et non pas les hypothèses et les théories fondées sur des suppositions et non soutenues par des preuves.

____________________________________________

1 Le Coran 2:23-24 indique Surah ou chapitre numéro 2 et Ayaat ou versets 23 et 24. La même notation est suivie dans tout le livre. Les références et la traduction du Coran dans la version anglaise originale de ce livret sont de la traduction du Coran par Abdullah Yusuf Ali, la nouvelle édition révisée, 1989, édité par Amana Corporation, le Maryland, les Etats-Unis.

À propos de mustafhu

Professeur de Mathématiques du lycée de Tadjourah. Très passionné de l'informatique et des mathématiques, voilà enfin un petit blog pour les accro-maths.

Voir tous les articles de mustafhu

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Fritch |
Anglaismed |
Petra Logos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimless Stories
| Coursticeut
| Lescrecresdelolo